Itinéraires de Résistance... Chemins de Liberté ...
RÉSISTANCE EN BOURBONNAIS
BAOBAB N’A PAS D’ÉPINE : vente au profit de l’ANACR 03 Meillard

BAOBAB N’A PAS D’ÉPINE : vente au profit de l’ANACR 03 Meillard

Baobab n’a pas d’épine de Mohiss

Vous vous demandez pourquoi parler de ce livre sur ce site; il ne correspond pas au thème !!! ça se comprend !!

Il y a quelques années, le hasard m’a permis de devenir propriétaire d’un stock du livre, en déshérence sur un quai depuis 1994 suite à un litige entre transporteur et éditeur …

Je suis la seule personne en possession des 145 derniers exemplaires de ce livre sortie d’imprimerie en 1994. Ils sont STRICTEMENT neuf, toujours dans les cartons de stockage d’origine.

Bibliographie de Mohiss de son vrai nom RICHARD Maurice:

  • Tout passe dieu merci : 1987
  • Petits jobs et gros boulôts: 1997
  • Baobab n’a pas d’épine: 1994

Quelques exemples ici

Ce livre a été en vente sur plusieurs site commerciaux pendant plusieurs années. J’ai choisi de quitter ces sites commerciaux dont les coûts de gestion et de vente sont devenus exorbitant. Autant que la somme totale soit utile …

L’affirmation de tous les sites de vente selon laquelle le livre est définitivement épuisé dans sa version papier est par conséquent fausse …

Aujourd’hui, j’ai pris la décision de vendre ces derniers exemplaire au profit de l’ANACR, section de Meillard.

BAOBAB, MODE D’EMPLOI
« Un petit croquis vaut mieux que cent discours », dit un vieux proverbe… Pas de chance pour moi, je ne sais pas dessiner. Pas de chance non plus pour l’acquéreur de ce Baobab, qui devra traverser cette aride et épineuse brousse de texte pour arriver à l’oasis Mohiss — à moins qu’il ne se rende directement à la case départ. Vous restez avec moi ? Vous l’aurez voulu.

Mohiss a illustré naguère, dans ses albums précédents, les vertus du silence. Les personnages de I’ECRITOIRE (1983) étaient muets ; les aventures du « car-brousse » dans TOUT PASSE DIEU MERCI (1987) se déroulaient sans légende (mais non sans fracas). C’est que les dessinateurs, depuis le Grand Ancêtre qui taguait les grottes du côté de Lascaux, savent bien que les images doivent parler d’elles-mêmes. Et celles de Mohiss ne sont pas aphasiques.
Mais l’image, escortée de fragments de texte, peut se révéler malicieusement bavarde. Mohiss dans I’ECRITOIRE, avait pratiqué en virtuose l’art du contrepoint.
Avec la complicité d’un linguiste, D. Gontier, il s’était amusé à mettre en regard affirmations, jugements et autres déclarations péremptoires dune part, et scènes de la rue de l’autre.
Bien entendu, le mariage n’avait rien d’innocent. Quand un vieil auteur vante le soin que les « Sarackoullés » apportent à leur coiffure, Mohiss représente un « coiffeur-trottoir » qui vient de réaliser une tonte totale du crâne de son client.
En face de l’expression « multiplicateur de billets » il s’est « contenté » de dessiner une scène « anodine », où figure, en décor, une Banque bien connue de la Société Sénégalaise, en Général… « Mohiss soit qui mal y pense …

La suite sur le livre …..

LE LIVRE EST EN VENTE AU PRIX DE

15 €

Frais de port : 8 €

Pour ce faire, remplissez complètement le formulaire

en caractère MAJUSCULE pour éviter toute erreur de transcription

Le paiement se fait uniquement par SMS avec l’application « Paylib » sur smartphone.

Démonstration ici

L’intégralité des sommes perçues sera reverse au Comité ANACR de Meillard Le Montet

N’hésitez pas, la vente de ce livre peut rapporter plus de 2000 € à l’ANACR

et permettre de réaliser ses nombreux projets mémoriels.

UN GRAND MERCI A TOUS CEUX QUI SOUTIENDRONT CETTE INITIATIVE EN PASSANT COMMANDE

En plus je vous offre quelques graines de baobab à semer pour amuser les enfants ….


#baobab n’a pas d’épine #MOHISS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser