Itinéraires de Résistance... Chemins de Liberté ...
MEILLARD: À la Mémoire glorieuse de BIDET Gilbert et de DEPRESLE Marie Lucienne
MEILLARD: À la Mémoire glorieuse de BIDET Gilbert et de DEPRESLE Marie Lucienne

MEILLARD: À la Mémoire glorieuse de BIDET Gilbert et de DEPRESLE Marie Lucienne

MEILLARD: À la Mémoire glorieuse de BIDET Gilbert et de DEPRESLE Marie Lucienne


Note personnelle: franchement, je ne sais pas quoi penser, ni quoi dire !! je pense qu’il y a meilleur endroit, que sous le toit, près d’un chéneau et d’une boite de dérivation électrique, pour apposer une plaque commémorative à la mémoire de déporté. Tout le monde peut découvrir une plaque dans le champ de vision, mais qui irait la chercher à ce niveau !! Quel manque de respect envers ces illustres défenseur de la patrie !! quelle HONTE !!


Résistante communiste (pseudonyme Jeanne) au Front National pour l’Indépendance de la France elle ravitaille le Maquis Hoche installé à « La Pièce Plate » dans les bois de la vallée du Douzenan non loin de la ferme.
Comme tous les habitants du hameau des Champs Lucienne ne connaissait pas les Résistants installés dans leur camp de fortune dans la clairière de la Pièce Plate au fond de la vallée toute proche… Lorsqu’elle leur portait du ravitaillement, elle le déposait à l’abri sous un ponceau à mi-chemin entre la ferme et le camp. C’est là que les maquisards venaient le récupérer… Sauf au jour de Juillet où Lucienne avait cuisiné pour eux un gros lapin. Las quelques jours plus tard lors de son passage au ponceau, la marmite était toujours là, et le lapin avait souffert du soleil de juillet ! Du côté des légaux, on ne savait rien de la vie des clandestins tout proches et dont la sécurité était attachée à la discrétion.

http://www.afmd-allier.com et ANACR

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser