Itinéraires de Résistance... Chemins de Liberté ...
HAUTERIVE, Stèle commémorative à la mémoire de Célestin CHINO et Antoine FULLIN
HAUTERIVE, Stèle commémorative à la mémoire de Célestin CHINO et Antoine FULLIN

HAUTERIVE, Stèle commémorative à la mémoire de Célestin CHINO et Antoine FULLIN

HAUTERIVE, Stèle commémorative à la mémoire de Célestin CHINO et Antoine FULLIN

Dans la nuit du 13 au 14 août 1944, vers 23 h 30, des gardes voies prennent un verre au café des Sables, tenu par Monsieur et Madame Fullin. On frappe à la porte, puis deux allemands entrent dans le café, Messieurs Walter et Schultz, accompagnés de Monsieur Gaurut, habitant d’Hauterive. Sous la menace de leurs armes, ils obligent Monsieur et Madame Fullin à les conduire à la chambre de leur fils. Toujours sous la menace, ils menacent Antoine alias Toni de le tuer s’il ne leur fournit pas son arme et ses munitions. Puis, il est emmené à la Gestapo de Vichy où il est interrogé et torturé.
Célestin Chino fut dénoncé par un voisin membre de la Milice et fut arrêté chez lui par la Gestapo vers 23h30 le même jour puis fusillé dans le Parc des Dominicains avec Antoine Fullin le 14 août 1944. Les deux hommes furent forcés de creuser leur tombe dans ce parc de la source du Hammam avant d’être exécutés.
Une stèle en leur mémoire a été érigée à Hauterive et son nom figure sur le monument au Morts de cette commune. Chaque année, une cérémonie est organisée à Hauterive en leur mémoire.
Il a été déclaré « Mort pour la France » et déportés et internés de la résistance (DIR).

Célestin Chino fut arrêté le 14 août 1944 vers 1 heure du matin à la source du Hammam où il habitait par des allemands et des miliciens.
Dénoncé par un voisin membre de la Milice, il fut arrêté chez lui par la Gestapo puis fusillé dans le Parc des Dominicains avec Antoine Fullin le 14 août 1944. Les deux hommes furent forcés de creuser leur tombe dans ce parc de la source du Hammam avant d’être exécutés. Chino aurait blessé un allemand avant d’être exécuté.
Une fois les deux hommes exécutés, les membres du SD arrêtèrent l’épouse de Chino et sa fille âgée de 14 ans pour les emmener au siège de la Gestapo de Vichy (Hôtel du Portugal). Entre temps leur fils âgé de 19 ans s’était réfugié sur le toit. Interrogée avec sa fille pendant deux jours, Madame Chino et sa fille sont relâchées.
Une stèle en leur mémoire de Célestin Chino et Antoine Fullin a été érigée à Hauterive et son nom figure sur le monument au Morts de cette commune. Chaque année, une cérémonie est organisée à Hauterive en leur mémoire.
Il a été déclaré « Mort pour la France » et déportés et internés de la résistance (DIR). Par décret du 27 décembre 1960, il a reçu à titre posthume la Médaille de la Résistance française. Il est inhumé au cimetière de Hauterive.
Une autre source le désigne comme membre du réseau France combattante.

A lire sur le site de l’ANACR, sur le site de la mairie d’Hauterive (conseil des écoliers de l’école des Sources)

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser