Itinéraires de Résistance... Chemins de Liberté ...
BUSSET: Stèle commémorative à la mémoire des Martyrs de La Goutte Grandval
BUSSET: Stèle commémorative à la mémoire des Martyrs de La Goutte Grandval

BUSSET: Stèle commémorative à la mémoire des Martyrs de La Goutte Grandval

BUSSET: Stèle commémorative à la mémoire des Martyrs de La Goutte Grandval

« Ici furent lâchements assassinés par les boches, 11 héros inconnus de la résistance le 7 août 1944. Français, souvenez vous »

Le camp FTP Casanova fut attaqué à deux reprises. Le 16 juillet, le maquis fut une première fois attaqué mais il ne souffrit d’aucune perte.
Une nouvelle attaque eut lieu le 18 juillet par des miliciens et des gendarmes GMR. Si la majeure partie des FTP s’échappa, en revanche une douzaine furent capturés et livrés aux Allemands.
Le 1er août 1944, au petit matin, 8 hommes furent arrêtés à Contigny, Monétay, par une formation militaire allemande, Schutzpolizei, en garnison à l’Hospice des Vieillards à Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier) : quatre à leur domicile, Alphonse Rinder, Pierre Herundie, Aimé Fugier et Georges Husson ; trois autres, André Favier, Pierre Peronnet et Xavier Dory furent arrêtés vers 4 heures du matin au lieu dit La Racherie, commune de Contigny (Allier), à l’intersection des routes de Contigny et de Saint-Pourçain-sur-Sioule. Ils étaient tous les 3 porteurs d’armes venues du maquis du secteur de Besson. Guy Perret, le 8ème homme, appréhendé à Contigny (Allier) suite à dénonciation, devait décéder en déportation le 25 février 1945 au camp de concentration de Vaihingen-sur-l’Enz (Allemagne).

La suite

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser