Itinéraires de Résistance... Chemins de Liberté ...
BAYET: À la Mémoire de Georges BILLY
BAYET: À la Mémoire de Georges BILLY

BAYET: À la Mémoire de Georges BILLY

BAYET: À la Mémoire de Georges BILLY

Ici tomba

Sous les balles allemandes

À l’âge de 19 ans

Georges BILLY

Dit « Radis »

Le 29 août 1944

Il habitait avec sa famille dans l’ancienne cité Sainte-Marie à Cusset. Adolescent, il est bouleversé par la vie difficile de cette époque. Le patrimoine national est pillé par l’occupant nazi. Les privations sont très dures dans les familles ouvrières.

Il est révolté aussi par le régime de capitulation de PETAIN et la conduite criminelle des miliciens. Aussi, dés l’âge de 17 ans, il participe avec ses ainés aux distributions de tracts et aux collages d’affiches qui appellent à la résistance.

Jeune métallurgiste à la Manurhin, militant clandestin des Jeunesses Communistes, il doit quitter son domicile pour éviter des poursuites. Le 10 juin 1944, il entre au maquis FTPF à Bellenaves.

Vite, il sait gagner l’estime de ses camarades de lutte. De petite taille, « Radis », le regard franc et éveillé, est volontaire pour tous les coups de main audacieux. Sa dernière mission sera l’attaque d’un convoi de « Panzers » prés de Bayet.

Le 9 Août 1944, LAVAL a quitté Vichy pour Paris, PETAIN, surveillé par la Gestapo, reste sur place avec quelques ministres. Le 20 Août au matin, les SS et la police allemande pénètrent dans l’HôteI du Parc et emmènent PETAIN et sa suite à Belfort. Le 26 Août, les troupes allemandes quittent la ville et en début d’après midi un premier détachement de FFI fait son entrée dans Vichy, acclamé par une foule en liesse.

Pendant ce temps, face à la pression des troupes alliées et des FFI, les troupes allemandes sont en repli. Le 27 Août c’est au tour de Clermont-Ferrand d’être libéré. Le 28 Août, une importante troupe allemande, talonnée par les FFI du Puy-de-Dôme, est signalée à Gannat. Le Mardi 29 Août 1944, parti en groupe sur le territoire de la commune de Bayet avec six camarades sous le commandement du sergent LAURENT dit « Damiette », le jeune BILLY doit opérer contre cette colonne allemande qui circule sur la route Nationale 9.

En position d’attaque dans un fossé bordé d’une haie et voyant s’approcher l’automitrailleuse ennemie, il fait feu sur le conducteur, mais à ce moment, repéré par le mitrailleur du véhicule, il reçoit une rafale qui le tue sur le coup. Les camarades camouflés à distance n’ont pas été découverts malgré la colonne allemande qui suivait. Le jeune BILLY espérait ramener au camp cette automitrailleuse.

Texte sur la stèle près du bourg de Bayet

Par soucis de sécurité pour les manifestations du souvenir, uns seconde stèle a été erigée près du bourg de Bayet.

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser